Quand l’or vous fait saliver…

de benoitlizee

Êtes-vous tanné comme moi de voir les annonces de Dollars for Gold à la télévision?
L’année vient 2010 de finir et l’on me demande déjà les perspectives pour L’or en 2011. Bien que tout économiste aimerait répondre correctement et de façon précise à 100 % à cette question, leur boule de cristal ne pourrait nous donner satisfaction; l’économie étant une science imprécise, ce n’est pas un hasard si la prémisse « toutes choses étant égales par ailleurs » (caeteris paribus) est utilisée avec toutes analyses. En effet, les analystes ne peuvent prévoir les influences externes imprévisibles, telles que les ouragans, attentats terroristes, renversements politiques, etc. Nous non plus d’ailleurs. Même pas « l’Almanach du Peuple. »

Voyons pour commencer comment se sont comportés différents indices au 31 décembre 2010 :

Hausse/Baisse
SPTSX (CANADA):                   13434.41            +14,37%
DOW JONES:                          11577.51             +11,02%
S&P 500 :                                  1257.64            +12,78%
NASDAQ :                                 2652.87             +16,91%
NIKKEI (JAPON):                     10344.54               -0,03%
HANG SENG (Hong Kong)        23035.45               +5,32%
$CANADIEN VS US:                  1.0028$               +4,95%
L’ONCE D’OR(US)                   1411.50$              +29,20%
BARIL PÉTROLE(US)*                 89,50$*             +8,96%*
* au 11 janvier 2011, rendement annualisé.

Évidemment, il est facile de comprendre l’attrait qu’a le métal jaune sur l’investisseur face à cette appréciation qu’il a connu en 2010. Bien que l’once d’or se soit appréciée de plus de 29 % en 2010, il ne faut pas voir ce genre de placement comme le remède miracle pour gonfler le rendement de votre portefeuille. L’or n’a aucune utilité industrielle sauf pour la confection de bijoux. Il est vrai que l’or sert toujours de valeur refuge contre l’incertitude économique ou contre l’inflation. Mais quelle inflation? Celle du Canada et des États-Unis semble maitrisée; il pourrait y avoir des risques d’inflation outre-mer, soit en Asie (voir la Chine). Ne voyez donc pas l’or comme un investissement à rendement, mais un bien qui pourrait vous protéger contre des risques reliés à l’incertitude économique. Ainsi, quand tout ira mieux dans l’économie mondiale, l’or devrait redescendre. Et puisque le gros de cette incertitude semble derrière nous (reste encore des questions sur les dettes de certains pays d’Europe), il faut prendre ses précautions face à cet investissement. Oui, on peut quand même avoir des positions dans l’industrie aurifère dans un portefeuille bien équilibré, pourvu que la pondération de cet investissement soit conséquente avec votre profil d’investisseur.

En parlant de spéculation, si vous aviez à faire un bon coup d’argent sur une matière première en 2010, il aurait fallu investir dans le coton (augmentation du prix de 91,5 % en 2010). Vous ne verrez plus vos Q-Tips de la même manière, j’en suis sûr…

Previous post:

Next post: