Lise Thibault: la fraude n’est pas l’exclusivité du monde de la finance

de benoitlizee

 

MA'M THIBAULT! 

Six chefs d’accusation d’abus de confiance, de fabrication et usage de faux et de mensonges ayant privé les gouvernements de plus de 5000 $.

Non! il n’est pas question ici d’un autre cas de fraude mis à jour par l’AMF contre un professionnel oeuvrant dans le domaine financier. Ni des chefs d’accusation contre Earl Jones. Ni d’une cause entendue par la cour fédérale d’impôt. Il est question des chefs d’accusations portés contre l’ex-lieutenant-gouverneur Lise Thibault (que j’appellerai avec sarcasme Ma’m Thibault).

 La représentante de la Reine se serait payé du luxe et aurait beurré épais ses allocations de dépenses au détriment des contribuables et du gouvernement. Des fraudes estimées à tout près de 700 000 $ selon les rapports des vérificateurs du gouvernement du Québec et du gouvernement canadien. Évidemment, dans ce cas-ci, personne n’a été mis à la rue ou n’a vu ses économies fondre comme neige au Soleil. Par contre, elle a eu pour victime la société au complet dans bien des sens. D’une part, la tricherie de Ma’m Thibault a couté cher monétairement à la collectivité. Et elle continue d’avoir des implications monétaires par les poursuites, enquêtes et audiences qu’elle implique. D’autre part, le coût rattaché pour avoir entaché le poste honorifique qu’elle comblait pourrait être énorme. Elle avait donné un peu de prestige à ce poste qui me semblait superflu et qui passait presque inaperçu. J’aurais de la difficulté à nommer les anciens vice-gouverneurs du Québec, mis à part Jean-Louis Roux (avec son histoire de sarrau arborant un symbole raciste pendant alors qu’il était étudiant, ce qui lui a couté son poste). Difficile maintenant de donner une appréciation positive de ce poste au Québec, n’en déplaise à monsieur Pierre Duchesne, l’actuel lieutenant-gouverneur. Il aura sans doute beaucoup de travail pour remettre ce poste au niveau de prestige dans les mois à venir alors que le procès de Ma’m Thibault s’amorcera. Par contre, toutes ses dépenses et activités seront rigoureusement analysées par le gouvernement.

Et si Ma’m Thibault était reconnue coupable (au pénal ou au criminel), aurait-elle droit à la libération conditionnelle au sixième de sa peine, à l’instar de Vincent Lacroix? Ne me parlez pas d’immunité diplomatique s’il vous plait! Frauder est un crime. Nul n’est au dessus de la loi…

Previous post:

Next post: