Dossier Earl Jones: Votre conseiller est-il en règle?

de benoitlizee

Recherché Earl Jones

Earl jones fait les manchettes présentement au Québec; ce beau parleur a fraudé pour plus de 50 millions de dollars à ses clients. Malheureusement pour eux, ils n’auront aucun recours à l’AMF parce que Jones ne possédait aucun permis valide pour offrir des placements. En fait, c’est comme si vous aviez fait affaire avec le gars du coin ou le « beau frère » pour qu’il s’occupe de vos finances. Je suis d’accord avec Fabien Major lorsqu’il explique dans son blogue que Jones est un imposteur qui a utilisé la chaine de Ponzi, tout comme Maddoff, pour assouvir ses besoins financiers. Par contre, Jones fait mal paraitre toute la communauté professionnelle de la distribution des produits et services financiers.

Simple question; Quelle est la dernière fois où vous avez demandé à votre conseiller, représentant ou agent, de vous présenter son permis d’exercice? Le site de l’AMF vous permet de valider si la personne avec qui vous transigez est en règle. Allez-y souvent; le permis est renouvelable annuellement. Ainsi, un conseiller ne pourrait être en règle dans quelques années…

Il y a aussi des règles d’or à suivre en matière de placements pour éviter les fraudes et ces règles relèvent du gros bon sens;

1- Pourquoi quelqu’un vous offrirait-il des placements garantis à des taux mirobolants en comparaison à ceux offerts aux institutions financières? Rendement accru = risque accru.

2- Attention! Si vous trouviez une mine d’or, iriez-vous le dire à tout le monde? Pourquoi quelqu’un irait alors l’offrir à vous seulement? Trop beau pour être vrai! Et c’est pourtant la manière que ces gens utilisent pour vous soudoyer de l’argent. J’en prends pour exemple les nombreux courriels venant de différents pays vous demandant de l’assistance pour « libérer » des fonds d’une succession d’un Diplomate étranger…

3- Restez près de vos placements; pourquoi faudrait-il absolument investir dans un pays étranger? Je ne parle pas ici de placer des sous dans un Fonds international d’une institution crédible. Je parle de se faire conseiller d’aller ouvrir un compte dans un pays étranger (généralement le fraudeur vous offrira de s’occuper de toute la paperasse pour vous afin de vous épargner le voyage) et d’y faire les placements.

4- Refusez catégoriquement de prêter des sommes d’argent à votre conseiller! Et ne faites surtout pas un chèque directement à son nom (même un chèque style « Earl Jones en Fidéicommis »)! Et surtout pas un chèque  payable à « CASH » ou « ENCAISSE ». C’est sans doute un signal que ses affaires vont mal. Rappelez-vous que ce professionnel gère aussi votre argent. Vous ne voulez pas qu’il soit tenté de piger dans la boite à biscuits… Si vous faites affaire avec Desjardins, est-ce que vous allez faire un chèque au nom du caissier ou de la caissière? Seul un chèque libellé au nom de l’institution financière ou de la firme de courtage ne drevrait être acceptable de votre part.

Je suis dans le domaine financier depuis près de 20 ans maintenant. J’ai siégé au conseil d’administration de la Chambre de la Sécurité Financière de 2006 à 2008 et j’y suis encore impliqué dans différents comités. La Chambre de Sécurité Financière voit à l’encadrement des professionnels de la distribution de produits et services financier par leur formation et leur encadrement déontologique. Laissez-moi vous dire que la dernière chose que mes confrères et consoeurs désirent, c’est de voir ce genre de rapace nuire à la confiance de la population face à notre industrie. Rappelez-vous que Jones n’est pas un professionnel accrédité mais bien un imposteur!

{ 1 trackback }

Previous post:

Next post: